Classe virtuelle

En 2017, alors que j’étais en poste dans un collège de la Drôme, j’ai répondu à un appel à projet lancé par la Délégation Au Numérique (DAN) afin de proposer un projet pédagogique innovant.  Bien avant la crise sanitaire, les classes virtuelles et l’enseignement à distance en général, restaient encore marginales et suscitaient plutôt méfiance et a priori. Le confinement étant passé par là, le distanciel a gagné en crédibilité.

Toujours est-il que mon projet a été accepté. J’ai alors proposé à des élèves volontaires d’une classe de 3ème de se retrouver les mercredis après midi pour des classes virtuelles au cours desquelles j’animais une séance de maths. Les élèves se sont pris au jeu et appréciaient cette nouvelle forme d’enseignement. L’aspect novateur et non loin de la culture “réseau sociaux” propre en particuliers aux adolescents apportait une dimension ludique qui ont séduit les élèves. 

Le distanciel a gagné en crédibilité

Pour plus de renseignements sur ce projet, vous pouvez consulter le site que j’avais réalisé pour l’occasion. http://visiomaths.ovh/

Nous utilisions l’application VIA fournie par le rectorat. Celle-ci offrait la possibilité -à l’instar de Zoom, Skype, etc.- de se voir et communiquer mais aussi de pouvoir écrire sur un tableau blanc partagé, importer des documents, de partager son écran, utiliser un pointeur, etc.

Ce fut une expérience enrichissante qui aura permis aux élèves de faire des maths en petits groupes autrement que dans une salle de classe. Les codes n’étant plus les mêmes qu’en présentiels, certains élèves s’exprimaient plus volontiers.  Les groupes étant réduits à 4 élèves il y avait une interactivité dynamique entre les participants, ce qui a été plus difficile à retrouver lors du confinement avec classes entières en classe virtuelles. 

Laisser un commentaire